Accès direct au contenu

ED 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement NORMANDIE_UNIVERSITE


Itinéraire du doctorantCSI

Les CSI

Comité de suivi individuel de thèse

L’arrêté du 25 mai 2016 relatif au Doctorat stipule que les ED doivent mettre en place un comité de suivi individuel (CSI) qui veille au bon déroulement du cursus de chaque doctorant. Le CSI de l’ED nBISE est un dispositif d’accompagnement individuel qui ne doit pas impliquer pour le doctorant et sa direction une charge de travail importante. Dans cette optique, le CSI est organisé sous forme d’entretiens annuels avec le doctorant (1h30 environ), en l’absence de la direction de thèse et du laboratoire d’accueil, qui ont pour finalité de mesurer et de suivre les conditions de formation, les avancées de la recherche et la préparation de la poursuite de carrière. A l’issue de chaque entretien, et en suivant une liste d’items répertoriés dans le « Livret de suivi du doctorat » fourni par l’ED nBISE (à télécharger ici [DOCX - 191 Ko]), le CSI formule des commentaires et recommandations transmis au Directoire de l'ED. Si nécessaire, l’ED échange avec le doctorant sur le contenu du rapport, avant sa diffusion officielle au doctorant, à sa direction de la thèse et à la direction de l’UR d’accueil. L’ED procède à un envoi groupé des rapports.

Composition du CSI :

Pour remplir son objectif d’accompagnement de chaque doctorant tout au long de sa thèse, le CSI de l’ED nBISE est constitué de quatre membres, pérennes jusqu’à la soutenance de thèse. Sa constitution est la suivante :

- un membre de la CSP de l’ED nBISE (nommé par l’ED), appartenant à une autre Université que le doctorant ;
- deux personnalités extérieures à la ComUE Normandie Université identifiées et proposées par le doctorant dont au moins l’une d’elles est un académique (enseignant-chercheur ou chercheur) titulaire de l’HDR. L’une d’elles est son « référent », i.e. en charge de renseigner le « Livret de suivi du doctorat ». Le référent ne doit pas avoir de liens d’intérêt avec la direction de thèse (pas de collaboration scientifique en cours ni de publications communes au cours des trois dernières années).
- un doctorant (en D2 pour les primo-inscrits, en D2 ou D3 pour les doctorants de 2ème année) membre d’une autre UR de l’ED nBISE.

Les membres du CSI pourront faire partie du jury de thèse mais ne pourront être rapporteurs. Les membres des CSI et le Directoire de l’ED nBISE s’engagent à respecter la confidentialité des informations scientifiques (et non scientifiques) issues des entretiens. Un engagement de confidentialité sera signé par chaque membre du CSI. Constitué par chaque doctorant (hormis pour le représentant de la CSP), le CSI est soumis pour validation au Directoire de l’ED nBISE avec avis éventuel de la CSP. Pour identifier des membres extérieurs de leur CSI, les doctorants peuvent s’aider de l’annuaire des ED (https://appliweb.dgri.education.fr/annuaire/ListeSd.jsp?entite=ed&ds=5&prov=ListeDs), consultable sur le site Web du MESRI. Chaque doctorant doit s’approprier son CSI, en assurant sa réunion en milieu de chaque année dès la 1ère année (6-7 mois après l’intégration dans l’ED, soit classiquement entre février et mai).

Si un des membres ne peut plus siéger dans le CSI, il est obligatoirement remplacé par un nouveau membre proposé par le doctorant.

Fonctionnement du CSI :

Chaque entretien annuel est programmé et organisé par le doctorant, en utilisant autant que possible la visioconférence. Afin de simplifier sa tenue et d’assurer une égalité de traitement de l’ensemble des doctorants, cet entretien suivra le canevas (évolutif selon l’année d’inscription) du « Livret de suivi du doctorat » qui intègrera notamment les éléments suivants :  

- conditions matérielles (professionnelles et personnelles) ;
- intégration dans l’équipe d’accueil du doctorant et dans l’ED ;
- appropriation du sujet de thèse ;
- progression du travail de thèse (résultats obtenus et valorisation) ;
- formations suivies et en projet (thématiques/professionnalisantes, validation/évaluation) ;
- mobilité, participation à des congrès, Doctoriales®, etc. ;
- acquisition des compétences professionnelles (pratiques et intellectuelles) et préparation de la poursuite du parcours professionnel ;
- adéquation avec la Convention de formation (contenu et évolution).

Remarque : le CSI n’empêche en aucun cas la mise en place par l’équipe d’accueil du doctorant d’un comité de pilotage scientifique de la thèse. 
 

 Livret de suivi du doctorat [DOCX - 191 Ko]